fbpx

France: 01 86 26 00 00 Israël: 08 684 64 93

Demandez votre Devis de déménagement

Déménagement à Bat Yam

Pour votre Alya vous avez prévu de  Déménager à Bat Yam?

Vous êtes citoyen de retour et vous prévoyez votre déménagement pour Bat Yam?

Touriste, vous avez acquis une résidence à Bat Yam que vous voulez meubler ?

Dans tous ces cas de figures, une seule chose vous préoccupe : Que votre déménagement pour Bat Yam se déroule de la meilleure façon possible.

Bat Yam, la «sirène» en français, est appelée ainsi en raison de son emplacement en bord de mer. C’est une charmante ville placée à l’extrême sud de Tel Aviv. La localité possède une belle promenade, de ravissantes plages à perte de vue, mais aussi une vie culturelle et artistique très active.
Entre ses galeries d’art, ses musées d’art contemporain, ses festivals de rue et sa biennale d’urbanisme, Bat Yam propose des activités à tous. Elle offre une qualité de vie agréable et constitue un compromis idéal pour tous ceux qui veulent vivre à Tel Aviv sans l’anonymat de celle-ci et sans avoir besoin du budget exorbitant qu’exige la vie à Tel-Aviv.

Histoire de Bat Yam

EN 1926, 13 familles du groupe religieux «Baït Vagan» s’installent sur le terrain de l’actuelle Bat Yam. Ils baptisent la nouvelle localité au nom de leur groupe «Baït Vagan». Lors de la Révolte Arabe de 1929 la localité est le théâtre de violents affrontements avec les communautés arabes. Les résidents sont évacués par l’armée britannique. Les soldats anglais s’installent dans les foyers des habitants.
En 1932, les pionniers sont de retour à Baït Vagan. L’Immigration des juifs allemands conduit au développement de la localité, sa population augmente.
En 1936 Baït Vagan devient conseil local.
En mai, 1937, le conseil municipal décide de changer le nom de la ville en Bat Yam.
La guerre d’indépendance se transforme en guerre de positions à Bat Yam qui se traduit par des bombardements et des tirs de snipers. Dans l’espoir que les armées des pays arabes viendront leur prêter main forte, des arabes de la localité limitrophe de Jabaliya installent 70 positions et casemates à partir desquels des tireurs embusqués font feu sur les rues de Bat Yam. Les défenseurs de la ville construisent des barricades et chaque maison se protège à l’aide de sacs de sable. Certaines habitations, abandonnées par leurs habitants, se transforment en positions fortifiées.
La prise d’assaut de Jaffa par les forces juives, deux jours avant la déclaration d’indépendance de l’état d’Israël, provoque la fuite des arabes. Jabaliya tombe sans combat.
1948 coïncide avec l’accélération de son développement et l’arrivée de nouveaux immigrants. Dans les années 90, de nombreux ressortissants de l’ex-URSS choisissent de s’y installer en raison de son emplacement central et de ses belles plages.

La population de Bat Yam

Environ 130 000 habitants vivent à Bat Yam. La ville est classée 5 sur 10 selon les classements socio-économiques.

Les quartiers de Bat Yam

Ramat Yossef :

Placé au plus haut niveau de Bat Yam. Le quartier est bordé au nord par le quartier Amidar, au sud par le quartier de Ramat Hanassi, à l’est par l’autoroute Ayalon et à l’ouest par le quartier de Shikoun Amidar. Ramat Yossef est l’un des plus anciens de Bat Yam, la plupart des maisons ont été construites dans les années cinquante et soixante.

Ramat Hanassi :

Quartier relativement nouveau situé dans le sud-est de la ville.

Baït Vagan :

Quartier calme localisé dans le centre de Bat Yam.

Shikoun Amidar :

Situé à l’ouest de Bat Yam. On y trouve la Kikar Haméguinim, centre commercial et de transport de toute la ville de Bat Yam.

Kiryat Bobov :

Le quartier est nommé au nom de la brnche hassidique de Bobov, à laquelle appartiennent la plupart des habitants du quartier. Le quartier est connu pour l’immense feu de joie qui s’y élève chaque année à Lag Baomer. On trouve dans la quartier une synagogue, un Beit Midrash, un Talmud Torah, une Yeshiva Ktana et une Yeshiva Ghvoa installées dans le même bâtiment.

Oroth Hatora :

Communauté sioniste religieuse dirigée par le rav David Chai Hacohen. Parmi les organismes communautaires on trouve une synagogue, une Yeshiva Ghvoa  » Lentivot Israël » et un Talmud Torah « Orot « .

Les transports à Bat Yam

Bat Yam est située à 10 minutes de Tel Aviv, 15 minutes de l’aéroport Ben Gourion et 40 minutes de Jérusalem. Des routes locales desservent la ville de Bat Yam mais c’est l’autoroute Ayalon qui passe le long de la limite orientale de la localité qui constitue la voie principale qui relie la ville au reste du pays.

La ville compte 13 lignes Egged, qui font la liaison entre Bat Yam, Holon, Rishon Lezion et Jérusalem.
15 lignes, relativement fréquentes, de la compagnie Dan relient Bat Yam à Tel Aviv.
On trouve à Bat Yam deux gares ferroviaires : Bat Yam Komemiouth et Bat Yam Yosseftal.
Un tramway en projet reliera Bat Yam à Petah Tikva et Tel Aviv.

L’éducation à Bat Yam

L’éducation est l’une des priorités principales de la municipalité de Bat Yam. 20000 élèves sont scolarisés dans 40 établissements et 11 jardins d’enfants.
Les établissements scolaires sont répartis dans toute la ville et couvrent tous les secteurs: Laïc, religieux, orthodoxe, sous-contrat et hors-contrat.
L’augmentation constante des succès au baccalauréat (bien au-dessus de la moyenne nationale) et le bas pourcentage des élèves qui quittent le système scolaire sont la preuve de la qualité du système éducatif de la ville.
Trois écoles secondaires de Bat Yam figurent dans la liste des dix meilleures écoles secondaires du pays ce qui témoigne de l’excellence de l’éducation à Bat Yam.

Intégration à Bat Yam

La mairie propose une permanence dans le but d’aider les olim dans leurs démarches et répondre au mieux à leurs interrogations.

L’emploi à Bat Yam

L’implantation du quartier dans le Goush Dan, à proximité des villes de Or Yehuda, Kiryat Ono, Petah Tikva, Yehud, Ramla, Lod, Rishon LeZion, Ness Ziona, Holon, Ramat Gan, Givatayim, Bnei Brak, et Rehovot est le centre économique du pays et l’une des plus fortes concentrations de start-up au monde, permet aux habitants de Bat Yam de trouver un emploi dans les nombreuses entreprises qui y sont implantées. 40 % des emplois en finance et 25 % de l’emploi dans les services sont concentrés dans le Goush Dan, siège des deux plus grandes banques du pays : les banques Hapoalim et Leumi.

Vous aimerez aussi

Ouvrir chat
Powered by