fbpx

France: 01 86 26 00 00 Israël: 08 684 64 93

Demandez votre Devis de déménagement

Votre cadre pour Israël

Pour votre Alyah vous désirez faire un cadre pour Israël ?
Citoyen de retour vous avez prévu d’envoyer un cadre en Israël ?
Touriste, vous faites un cadre pour Israël ?
Dans tous les cas vous désirez que l’expédition de votre cadre pour Israël se passe au mieux !!!

Autrefois les effets personnels expédiés par voie maritime étaient chargés dans des caisses de bois (d’où l’expression le «cadre»toujours utilisée aujourd’hui) et expédiées directement dans des navires.

Aujourd’hui les effets personnels sont chargés dans des conteneurs exclusifs ou de groupage.
Un container, ou conteneur, est une caisse métallique parallélépipédique, utilisée pour le transport de marchandises par divers modes de transport.

Histoire du conteneur :

Le principe du conteneur a été inventé en 1956 par un transporteur routier américain qui trouvait que le transbordement en vrac des marchandises était trop long. Dans un premier temps il chargea directement les camions dans les bateaux, puis par la suite perfectionna l’idée en rendant la caisse du camion mobile. Pendant dix ans, son invention restera confinée à la côte est des États-Unis puis franchira l’Atlantique en 1966 et connaîtra ensuite la croissance fulgurante que nous connaissons aujourd’hui : Le trafic mondial atteint environ 120 millions de voyages d’EVP par an.

Dimensions des conteneurs maritimes utilisés dans le déménagement

Tableau

Les statistiques dePorte conteneur transport intermodal sont généralement estimées en unités «EVP», soit «équivalent vingt pieds».
Ces dimensions standardisées ont permis le développement des navires porte-conteneurs. Les premiers cargos 8 500 EVP sont entrés en service au début des années 2000 et leur taille n’a pas cessé de croître. En 2013, a été mis en service le plus grand porte conteneur du monde: Le Mærsk Mc-Kinney Møller, d’une capacité de 18 270 conteneurs.

 

 

Description et manutention des conteneurs

TC2Le conteneur maritime est muni, dans tous les angles, de pièces de préhension permettant de l’arrimer et de le transborder.

Le levage des conteneurs se réalise à l’aide de verrous tournants qui s’engagent

dans les quatre pièces de coins supérieures. Le levage peut être accompli par différents engins dont le point commun est la présence d’un cadre rectangulaire portant les verrous tournants : le spreader ou palonnier. Sur les quais maritimes, des élévateurs à flèche, des portiques ou des grues mobiles réalisent les déplacements et les transbordements.

 

TC1Le gerbage peut être effectué jusqu’à six à huit plusieurs niveaux et, si nécessaire, des verrous tournants doubles placés entre chaque conteneur gerbé assurent la rigidité de l’ensemble.
L’empotage consiste à charger la marchandise dans le conteneur, à la répartir et à l’arrimer pour assurer la stabilité. Mal effectué, l’empotage peut avoir des conséquences sur la marchandise, sur le conteneur lui-même, sur les personnes, sur le constat d’avarie.

Le conteneur fait partie de la catégorie des unités de transport intermodal. Il permet de diminuer les temps de rupture de charge et de transbordement. Ses adaptations spécifiques permettent de faciliter les opérations de «mise en boîte» des marchandises (= empotage) et de vidage (= dépotage).

 

 

Atouts du conteneur maritime

Ses atouts sont nombreux, ce qui explique son développement prodigieux :

  • Rapidité de transbordement
  • Économies sur les emballages, sur la manutention, le stockage
  • Meilleure protection de la marchandise débouchant sur des primes d’assurance plus avantageuses
  • Possibilités de liaisons de porte à porte sans rupture de charge de la marchandise proprement dite
  • Possibilités d’identification et de suivi logistique

Ses points faibles sont connus :

  • Investissement initial relativement coûteux à l’achat
  • Nécessité d’entretien régulier (rouille, peinture, marquage…) ou de réparation (flancs, verrouillage des portes, pièces de coins…)
  • Coût des retours à vide sur certaines liaisons
  • Nécessité, dans certains cas, de recourir à des firmes spécialisées pour l’empotage, la fumigation, le traitement phytosanitaire
  • Difficultés de dédouanement dans des zones non adhérentes à la Convention Internationale des Conteneurs
  • Durées d’attente de mise à quai parfois longues dans les ports maritimes mal ou insuffisamment équipés.

Vous aimerez aussi